Shotka, le spiritueux qui te met high !

Shotka - Distilleurs.fr

Après avoir conquis une bonne partie de l’Europe de l’Est, Shotka débarque enfin en France pour bousculer les codes des spiritueux avec une proposition à base de graines de cannabis infusées et distillées. Est-ce que Shotka va vraiment te mettre high ? Réponse !

On le sait bien, en France on est les champions de la consommation de 2 typologies de produits : l’alcool (légal) et le cannabis (illégal). C’est un peu notre côté rebelle, même si c’est interdit, on reste les principaux consommateurs de cannabis en Europe. Hérésie pour certains, argument pour la légalisation pour d’autres… il n’empêche que les faits sont là. Et il fallait bien qu’à un moment, ces 2 typologies de produits se rejoignent au sein d’un seul et même contenant.

Shotka - Distilleurs.fr

C’est désormais chose faite avec Shotka, une boisson spiritueuse à base de graines de cannabis infusées et distillées. Si cette nouvelle référence d’alcool a déjà fait ses preuves dans certains pays d’Europe de l’Est, elle débarque aujourd’hui en France pour se frotter à un marché d’amateurs. On ne va pas te mentir, Shotka ne contient pas de THC, si c’est la question que tu étais en train de te poser. Donc ne vas pas t’imaginer qu’en cas de disette d’herbe, tu puisses t’enfiler une demie bouteille de Shotka histoire d’attendre le prochain réassort de ton dealer. Ici, le cannabis est en graines et sert d’ingrédient de base à la distillation. C’est tout.

Shotka - Distilleurs.fr

Si l’utilisation de graines de cannabis apporte un léger parfum à cette vodka, ne t’attends pas non plus à un changement radical de goût… c’est pas non plus une vodka tagada, faut pas déconner ! On retrouve donc un gout de vodka assez classique mais légèrement relevé d’une touche naturelle et herbacée. Par contre, ce qui surprend c’est le territoire d’expression de cette nouvelle marque. Le territoire visuel est intéressant, moderne et légèrement en décalage avec ce que l’on voit d’habitude sur le marché des vodka. Des photos « sexy-trash », une identité qui mélange aplats de couleurs, motifs à rayures et photos de constellations… bref un joyeux bordel qui finalement trouve un certain équilibre au global et attise la curiosité.

Bref, chez Distilleurs, on aime les bons produits mais on aime aussi les marques qui osent briser les codes. Voyons comment le marché français va réagir face à cette nouvelle proposition mais quoi qu’il en soit, on enlèvera pas à cette marque son audace.

A propos de Nicolas

Amateur inconditionnel de Gin & Tonic, je suis près à faire une exception si votre Longisland Ice Tea est bon. Sinon, quoi de prévu ce weekend ?