Accueil » Desperados enflamme les Eurockéennes !
|

Desperados enflamme les Eurockéennes !

Belfort, son lion, sa citadelle… Mais surtout ses Eurockéennes ! Le festival fêtait ce weekend sa 26ème édition, et on peut dire qu’il est aussi massif et impressionnant que la sculpture de Bartholdi qui domine la ville franc-comtoise. Une programmation pointue et éclectique que nous avons eu le plaisir de découvrir avec une Desperados à la main…

IMG_8444

Car oui, un festival, c’est du son, c’est des coups de soleil mais c’est surtout une occasion en or pour les marques de bières de préempter un territoire sur lequel elles sont plus que légitimes. Tout comme Solidays ou Calvi on The Rocks, les Eurockeennes sont un territoire Heineken. Et qui dit Heineken dit également Desperados, la marque de bière aromatisée du groupe.

Mettant la musique au coeur de son dispositif de communication depuis plusieurs années, Heineken a investi le festival de deux manières. D’une part la Green Room avec une scène immense sur laquelle se produisaient les artistes les plus attendus du weekend, et notamment Christine and the Queen. D’autre part, le Bar Desperados, situé au bord du lac et avec une vue directe sur la scène de la Plage.

Là où Heineken profite d’une scène principale, Desperados, fidèle à son ADN de marque se la joue un peu plus décalé. Au programme ? Freddy Jay, le DJ résident de la marque mais également des happenings Hip Hop grâce à la troupe des Danseurs Fantastiques ou encore un atelier de customisation de casquettes animé par le collectif du 9ème Concept. Une animation que nous n’avons pas manquée pour obtenir nos petites casquettes Distilleurs, tout comme nos petits camarades de We Are the Mascotte, Onlike, WeLikeIt, FromParis, Street Rules ou encore ForGeorges et SURL Mag !

Le Bar Desperados, c’est avant tout un lieu d’expériences où l’on aime se poser pour se rafraîchir et profiter de la vue plein soleil sur la scène de La Plage qui a notamment vu passer The Shoes ou Rone. Avec la canicule qui a écrasé Belfort pendant ses 3 jours, c’est également un oasis agréable où l’alcool coule à flots pour réhydrater les petits corps fragiles des festivaliers.

Et une fois que tout le monde a pris sa petite pinte ? Direction la Secret Place qui t’accueille contre un mot de passe facilement trouvable pour les petits curieux. Avec un set de DJ Pone jusqu’au milieu de la nuit, tout le monde danse un casque sur les oreilles pour une Silent Party des plus originales.

Avec cette activation, récurrente depuis maintenant plusieurs années, Desperados réaffirme son positionnement et se crée une véritable identité lifestyle et urbaine. A fond sur les codes du hip-hop ou du street-art, la marque de bière aromatisée développe son côté festif et cherche à pénétrer dans les habitudes des consommateurs fêtards. Proposant la Desperados classique ou la Desperados Lime, le stand DSP nous a accueilli comme des princes ! On se voit l’année prochaine ?

A lire également