Les meilleures et les pires publicités pour les boissons du Super Bowl, classées (2024)
Accueil » Les meilleures et les pires publicités pour les boissons du Super Bowl, classées (2024)

Les meilleures et les pires publicités pour les boissons du Super Bowl, classées (2024)

Dimanche, les Chiefs de Kansas City ont décroché leur deuxième victoire consécutive au Super Bowl contre les 49ers de San Francisco à Las Vegas. Et entre les pièces se trouvait, bien sûr, la série très attendue de publicités télévisées. Qu’ils incluent de l’alcool ou non, les spots de cette année ont été dominés par des apparitions de célébrités, des assurances automobiles et des photos générées par l’IA de personnes se nettoyant les pieds. Nous avons vu State Farm se moquer de l’accent d’Arnold Schwarzenegger et d’une publicité Paramount+ qui a réussi à faire apparaître Patrick Stewart, Drew Barrymore, Creed, Arnold et Knuckles de « Sonic the Hedgehog » en seulement 30 secondes. Une chose qui manquait cependant : le véritable alcool.

Même si c’est généralement une période où les grandes sociétés de bière et d’alcool mettent leur argent en marketing à profit pour tenter de toucher le grand public, cette année, nous n’avons reçu que quatre publicités pour la bière – deux avant la mi-temps d’Usher et deux après. Cela représente moins de la moitié du nombre de publicités sur les boissons alcoolisées que nous avons reçues lors du Big Game de l’année dernière. De plus, il n’y avait pas une seule publicité pour un alcool ou un vin. (Nous avons vu des publicités pour des boissons solides sans alcool, mais nous en reparlerons dans un instant.)

Poursuivez votre lecture pour découvrir notre répartition des publicités sur les boissons du Super Bowl LVIII, classées du pire au meilleur.

7. Coors Light : Train relaxant

Coors Light Chill Train | Big Game Ad (ft. LL COOL J & Lainey Wilson)

Pour la première fois en 12 ans, Coors Light a ramené le Chill Train pour traverser le pays en livrant des bières glacées aux assoiffés, et finalement s’écraser dans un salon de banlieue. Mis à part le coup rapide contre Corona et le casting de LL Cool J en tant que chef d’orchestre, la publicité était extrêmement oubliable. Bien sûr, le Chill Train est un retour en arrière, mais ce n’est pas tout ce qui a manqué en premier lieu. La marque a été absente du paysage publicitaire du Super Bowl pendant des années avant de revenir en 2023, et nous aurions aimé qu’elle ait opté pour une propriété intellectuelle plus récente.

6. Bud Light : soirée facile

Cela a été une année difficile pour Bud Light, c’est le moins qu’on puisse dire, c’est probablement la raison pour laquelle ils ont opté pour des messages neutres et pro-parti. La publicité présentait le Bud Light Genie : un homme blanc d’apparence moyenne avec des lunettes de soleil et une moustache qui exauce les vœux de quelques fans de sport vivant dans un garage. Le génie continue d’invoquer davantage de Blancs – Post Malone, Peyton Manning, Dana White – et bien sûr, beaucoup de Bud Light.

5. Michelob ULTRA : Plage Supérieure

La publicité Superior Beach de Michelob ULTRA fait savoir que c’est une bière d’athlète, quoique paresseusement. Il met en vedette Lionel Messi, Dan Marino et Jason Sudeikis, et représente essentiellement 30 secondes de Messi qui forme des touristes au football pendant qu’il attend un repêchage. Cela nous donne peut-être envie d’acquérir un maillot de Messi, mais est-ce que cela me donne envie de boire la bière de la marque ? Pas tellement.

4. Étoilé : il est temps de voir d’autres sodas

La rappeuse Ice Spice a fait ses débuts publicitaires au Super Bowl en s’associant à Starry, la nouvelle marque de Sierra Mist. Elle a été vue dans un club avec les mascottes étoilées Lem et Lime jusqu’à ce que son ex soda citron-lime se présente en se demandant comment tout s’est mal passé. Étant donné qu’Ice Spice est actuellement l’un des plus grands noms de la musique, nous lui accordons une place élevée.

3. Budweiser : livraison à l’ancienne

Cette année, Budweiser a laissé les plaisanteries à la concurrence et a mis la nostalgie à l’épreuve. « Old School Delivery » représente un bar bondé dans une petite ville endormie qui manque de Bud jusqu’à ce que les fûts arrivent via Clydesdales et en calèche, ravivant la fête. Il touche le cœur de tous ceux qui aiment les laboratoires jaunes, les chevaux et les paysages enneigés. Pour donner du crédit à qui il faut, on admettra que la cinématographie est au rendez-vous. Mais dans l’ensemble, il s’agit d’un extrait inoffensif de 60 secondes, et c’est l’un des plus réussis du groupe.

2. MTN DEW : Aubrey Plaza s’éclate

Pendant trop longtemps, Baja Blast était une exclusivité Taco Bell, mais il est maintenant disponible en bouteilles dans un magasin probablement près de chez vous. Le casting de la marque composé d’Aubrey Plaza et de Nick Offerman, ancien élève de « Parks and Recreation », pour promouvoir la boisson constitue un duo dynamique bien établi. La livraison impassible de Plaza, associée à son affirmation selon laquelle elle « s’amuse » toujours quelle que soit la situation – qu’elle soit coincée dans un ascenseur, enlevée par des extraterrestres ou se fait frapper à la tête avec des nouilles de piscine – alimente la publicité de 30 secondes. Bien sûr, le jeu de mots est un peu évident, mais vous savez quoi ? Ça marche.

1. Dunkin’ : Les DunKings

La place de Dunkin cette année mérite d’être saluée à elle seule. Le morceau présente The DunKings : un boys band en herbe composé de Ben Affleck au chant, Tom Brady alias Touchdown Tommy aux touches et Matt Damon à l’embarras. Le groupe auditionne devant Jennifer Lopez et Fat Joe, et malgré le charisme indéniable des DunKings, ils obtiennent la passe difficile. L’inclusion d’Affleck ne pourrait pas sembler plus fidèle à la marque, et les survêtements DunKing sont à l’honneur. Oh, et Jack Harlow est dedans aussi.