Cela devrait bien se terminer : les universités se battent pour savoir quel stade de football propose la bière la moins chère
Accueil » Cela devrait bien se terminer : les universités se battent pour savoir quel stade de football propose la bière la moins chère

Cela devrait bien se terminer : les universités se battent pour savoir quel stade de football propose la bière la moins chère

S’il y a une chose dont le football universitaire n’a pas besoin, c’est bien une course pour vendre de la bière au prix le moins cher possible, mais c’est exactement ce que nous voyons se dérouler en temps réel.

Jeudi, Green Wave de Tulane a publié une photo sur X (anciennement Twitter) affirmant que le stade Yulman de l'université vend la bière la moins chère du football universitaire. Les étudiants ont consulté la section des commentaires pour confirmer que les écharpes de stade coûtent 3 $ pièce. Le message, qui visait à promouvoir le forfait d'abonnement de l'équipe, a déclenché une vague de messages similaires émanant d'autres équipes de football universitaire prétendant proposer des bières encore moins chères dans leurs stades respectifs.

Le principal vainqueur était les Ragin' Cajuns de l'Université de Louisiane à Lafayette, qui ont posté que le stade de leur équipe offrait des Natty Lights à 2 $. Le lendemain, les Panthers de l'Université de Pittsburgh et les Cougars de BYU se sont également tournés vers les réseaux sociaux pour vanter leurs offres. Certes, le message des Panthers était une tentative plus modeste de faire mieux aux équipes rivales, car il ne se vantait que de la fraîcheur de la bière Iron City Light de son stade et non de son prix. Les Cougars, en revanche, ont adopté une approche plus intelligente du mème, se présentant comme ayant le « lait au chocolat le plus froid du football universitaire ».

Ces allers-retours surviennent à un moment où les ventes de bière lors des matchs de football universitaire sont plus courantes que jamais. Pendant longtemps, la National Collegiate Athletics Association (NCAA) avait des lois strictes réglementant la vente d'alcool, car la plupart des étudiants n'ont pas l'âge légal pour boire. Mais ces règles évoluent, et 55 des 69 écoles de la conférence Power Five servent désormais de l'alcool dans les parties publiques de leurs stades, selon une étude récente d'Associated Press. Cela ne fait pas de mal que ces ventes aient contribué à générer des revenus substantiels pour les collèges et universités participants ; en novembre 2023, ESPN a rapporté que l'Université de Caroline du Nord avait comptabilisé 4 millions de dollars de ventes d'alcool depuis l'introduction de cette pratique en 2019.

Que va-t-il advenir de tous ces discours cyber trash ? Probablement rien. Mais si le talonnage ne suffit pas à satisfaire les fans de football une fois la saison lancée, Natty Lights à 2 $ augmentera sûrement le facteur de chahut.