Review: Foursquare Covenant - Mark XXIII
Accueil » Critique : Foursquare Covenant – Mark XXIII

Critique : Foursquare Covenant – Mark XXIII

Même si cette année je n’ai pas pu assister au Festival du rhum au Royaume-Uni Eh bien, j’ai travaillé lors de l’événement sur le stand de cocktails Trailer Happiness – et c’était occupé ! Quoi qu’il en soit, je prendrai toujours le temps d’aller voir Peter Holland dans sa boutique Foursquare. Il était tôt un lundi, juste avant que le RumFest n’ouvre ses portes pour la séance commerciale, lorsque Peter m’a servi un échantillon de ce joyau – après tout, commencer votre journée à 11 heures avec du rhum barbadien fort en fût ne peut que signifier que vous passerez une journée incroyable. devant.

Covenant marque la 23e sortie des embouteillages limités Exceptional Cask Selection et est également la plus ancienne expression que le maître mélangeur et distillateur, Richard Seale, a produite sous le label Foursquare. Pas de fûts fantaisistes ni d’informations d’assemblage compliquées, il s’agit simplement d’un rhum de 18 ans vieilli dans d’anciens fûts de Bourbon sous le climat tropical de la Barbade.

Mise à jour (Merci Peter Holland !): Il s’agit d’un assemblage de rhums distillés en 2004 et 2005 qui ont été vieillis initialement pendant 10 ans, puis ont été encuvés et légèrement réduits en titre avant d’être remis en fût pendant 8 ans supplémentaires.

Comme d’habitude avec Foursquare, tous ceux qui ont pu essayer cela avant moi n’ont eu que des éloges, j’ai donc hâte de verser diligemment mon échantillon et de l’analyser dans le confort de ma propre maison.

Foursquare Covenant est à base de mélasse, distillé en pot et en colonne et vieilli pendant 18 ans dans d’anciens fûts de Bourbon. Mis en bouteille à 58 % ABV sans aucun additif ni filtrage à froid.

Au nez, il est très aromatique. Orange sanguine, piment de la Jamaïque, noix de coco grillée, confiture de griottes et biscuits. Tabac aromatique, tarte aux pommes, gingembre, vernis à ongles et caramel au beurre. Il a un profil de rhum barbadien très classique, composé seulement jusqu’à 11. Porto rubis, prunes mûres, raisins secs et figues séchées. Pistaches, sirop d’érable, bois de santal et muscade.

En bouche, il a une sensation de bois et de mâche. Cerises aigres, pâtisseries, gingembre et pommes rouges. Piment de la Jamaïque, tabac fruité, biscuits et prunes en conserve. Il y a beaucoup de chaleur en bouche, les épices du bois ressortent bien. Noix de muscade, cannelle, poivre noir et vanille. Chocolat noir, flocons de noix de coco et marmelade d’orange. Quelques mûres et myrtilles également avec un filet de vernis à ongles. Un peu de mélasse et de fruits à noyau. La finale est longue avec du chêne sec, épicé et moelleux et des cerises acides.

C’est un vin magnifique qui doit être dégusté lentement après un certain temps de respiration. Comme prévu, c’est très boisé, mais le distillat est encore assez puissant pour passer au travers. Si vous aimez les épices boisées et chaudes accompagnées de fruits du verger, c’est vraiment un gagnant. Des trucs incroyables !

Pour l’instant, il n’est pas encore disponible au Royaume-Uni, mais je suppose que son prix coûtera entre 100 et 110 £, ce qui serait un excellent rapport qualité-prix pour un rhum de 18 ans vieilli sous les tropiques et présenté à peu près brut de fût.

Alliance Foursquare – Marque XXIII :
Saveur/goût : 60/70
Rapport qualité prix : 15/15
Transparence/pureté : 15/15
Globalement : 90/100

Acclamations!