Critique : Mount Gay Black Barrel Cask Strength
Accueil » Critique : Mount Gay Black Barrel Cask Strength

Critique : Mount Gay Black Barrel Cask Strength

Mount Gay est sans doute connue comme la plus ancienne distillerie de rhum en activité au monde avec un acte déclarant que la distillation a eu lieu sur leur site depuis 1703. C’est aussi une marque de rhum barbadienne par excellence et, bien qu’elle appartienne à une grande entreprise comme Remy Cointreau , ils fabriquent du rhum selon des pratiques traditionnelles.

J’apprécie vraiment le Mount Gay Black Barrel standard, donc quand j’ai entendu qu’il y avait une version à la force de fût, j’ai su que je devais l’essayer. Heureusement pour moi, Miguel Smith avait visité Trailer Happiness et il nous en a apporté une bouteille pour que nous essayions – alors j’ai pris un échantillon et quelques photos afin d’écrire à ce sujet et, bien, d’en profiter dans le confort de mon propre maison.

Cela a été publié afin de célébrer le 320e anniversaire de la marque et il est uniquement disponible à l’achat dans leur centre d’accueil sur l’île. Comme le Black Barrel original, il a été vieilli dans d’anciens fûts de whisky américain avant d’être fini dans des fûts d’ex-Bourbon très carbonisés – d’où son nom. Vraisemblablement, le mélange n’est pas le même car on m’a dit que cela contiendrait un rapport plus élevé de distillat en pot que l’expression standard.

Voici une vidéo du Mount Gay Master Blender, Trudiann Branker, parlant de cette version avec ses propres notes de dégustation :

Mount Gay Black Barrel Cask Strength est à base de mélasse, distillé en pot et en colonne et vieilli pendant une durée indéterminée dans d’anciens fûts de whisky américain avant d’être fini dans d’anciens fûts de Bourbon fortement carbonisés. Embouteillé à 66% ABV sans aucun ajout avec une quantité limitée d’embouteillages disponibles.

Au nez, ça sent assez le bourbon. Biscuits au cacao, crème pâtissière à la vanille, flocons de noix de coco et chocolat au lait. Piment de la Jamaïque, cassonade et zeste d’orange brûlé. Ça sent comme si ça fonctionnerait à merveille dans une sorte de gâteau au rhum. Cuir, cassis, thé noir et mélasse. Pommes rouges, raisins secs et confiture de fraises également.

En bouche, l’influence du bois est portée jusqu’à 11. Crème de noix de coco, biscuits à la vanille, éclats de cacao et poivre noir. Thé noir, mélasse et une touche de rhubarbe. C’est probablement la finition char lourde, mais il a un peu d’une note amère et astringente tout au long. Génoise, sirop d’érable et cannelle. Quelques fruits secs également. La finale est longue avec du chocolat noir amer et de la noix de coco.

C’est assez savoureux et intéressant, mais je dois dire que ce n’est pas vraiment un rhum à siroter. C’est trop tannique, trop rugueux, et il a cette note amère qui est assez présente. Cela ferait une huile de maïs vraiment incroyable, ou, comme l’a dit Trudiann, elle pourrait être facilement appréciée avec du soda. Est-ce mieux que le Black Barrel habituel ? Oui, mais pas à un kilomètre.

Je ne peux pas vraiment marquer le prix étant donné que je ne sais pas combien il est vendu sur l’île, mais tout le rhum à la Barbade est plus que raisonnable, donc je vais y aller.

Mount Gay Black Barrel Cask Force score:
Saveur/goût : 51/70
Rapport qualité prix : 15/15
Transparence/pureté : 15/15
Globalement : 81/100

Acclamations!