L'alcool fait maison fait 12 morts
Accueil » L’alcool fait maison fait 12 morts

L’alcool fait maison fait 12 morts

L’alcool produit illégalement fait 12 morts en Indonésie après que 18 personnes ont été hospitalisées pour intoxication alcoolique. (Photo : Pexels)

Samedi, 18 personnes ont été admises à l’hôpital après avoir consommé de l’alcool artisanal illicite à Bandung, en Indonésie. Selon le média La Malaisie libre aujourd’hui (FMT), 12 personnes seraient mortes, tandis que quatre restent dans un état critique.

L’incident a eu lieu à la suite d’un mariage, au cours duquel les victimes, âgées de 16 à 45 ans, ont consommé de l’alcool de contrebande. Peu de temps après, l’hôpital général du district de Subang s’est retrouvé inondé de 18 victimes présentant des symptômes d’« intoxication alcoolique », selon la FMT. 11 d’entre eux n’ont pas pu être sauvés et un individu est décédé à son arrivée à l’hôpital.

Bien que quatre des individus soient dans un état critique, l’un d’entre eux semble montrer des signes de guérison, a indiqué la FMT. Entre-temps, une 13e victime serait décédée après que des membres de sa famille ont demandé une sortie anticipée de l’hôpital, bien qu’un porte-parole n’ait pas été en mesure de confirmer cette information auprès du média.

Le chef de la police de Subang, Ariek Indra Sentanu, a rapporté qu’un suspect soupçonné d’être associé à l’incident avait été arrêté.

Ce malheureux incident n’est que le dernier d’une tendance aux décès liés à la production d’alcool de contrebande dans les régions où l’alcool est illégal ou difficile à obtenir. En septembre, un événement étrangement similaire s’est produit lorsqu’une personne est décédée et sept ont été empoisonnées après avoir bu sans le savoir de la vodka contrefaite lors d’un mariage en Ouzbékistan. Deux mois auparavant, six Nigérians étaient morts après avoir bu du gin fabriqué localement qui leur aurait été servi par un ami.

Lire ensuite :

« Ne vous inquiétez pas, nous serons de retour lundi » : des voleurs à l’étalage effrontés disent au personnel du supermarché qu’ils reviendront lorsque davantage de gin sera stocké

« Les accusés étaient sous l’influence de l’alcool » : un homme de 35 ans matraqué à mort après avoir demandé à 3 hommes d’arrêter de boire en public, selon la police

4 personnes condamnées à mort pour avoir vendu de l’alcool de contrebande contaminé au méthanol