Accueil » On a testé… le Bluebird

On a testé… le Bluebird

Peut-être que pour vous aussi, le gin sonnait comme le partenaire cheap des soirées étudiantes trop alcoolisées, le combo « Une bouteille achetée = 3 pichets de soft + 1 banquette offerte » dans les meilleurs clubs des années 90. A cela s’ajoutait le GIN FIZZ* : un cocktail redoutable, une couleur bleu lagoon, voire carrément phosphorescente quand les néons du ledit club s’allumaient. Le summum du cool en 2001. Malheureusement, une consommation un peu abusive et une qualité médiocre des produits (bon ok, la consommation abusive principalement), a vite fait de sonner la fin du friendship avec Mister Gin. Après ces belles années jeunesse, nous attendait une longue période d’abstinence au gin, sous toutes ses formes.
Malgré tout, après une brève rencontre avec le gin Hendrick’s lors d’une semaine de découverte et de dégustation à Paris, nous voilà presque remis sur le chemin de la réconciliation. Un gin délicatement parfumé, et des cocktails savamment dosés, il y avait donc une vie après le gin fizz.

 

Pour conjurer définitivement le sort, on a décidé de tenter l’expérience du Bluebird, le dernier bar à cocktails parisien qui fait la part belle au gin. Planqué dans une rue du quartier Charonne, l’oiseau veut se faire discret. Et c’est tant mieux. Le lieu est intimiste, la déco chic et l’ambiance feutrée. Un fond de musique de jazz, et nous voilà projeté dans la Californie des années 50. Un grand et bel aquarium bleu azur vient diffuser sa lumière et apporte une touche de sérénité à l’endroit. On se sent tout de suite bien au Bluebird.

Le bar propose les cocktails traditionnels à base de gin, ajoutées à six cocktails créations. Je débute la dégustation par le Pini Fizz, qui associe le gin Monkey 47 et liqueur de Chartreuse jaune. L’ensemble est élaboré à partir de jus de citron vert, de liqueur italienne Pino Mugo Quaglia, crème et blanc d’oeuf et topé au soda. Un vrai bonheur. Les arômes de plantes et de pins se marient follement bien aux arôme du gin, et on regrette que le verre se vide si rapidement.

 

Cover Club

Deuxième essai, le Clover Club est un cocktail à base de gin Beefeater infusé à la crème de cacao, de sirop de framboise maison, de blanc d’oeuf et de jus de citron, confirme l’expertise de la maison Bluebird dans l’art de travailler le gin. Décidément, on prend du plaisir à re-découvrir le breuvage tant redouté, et on en oublie même l’expérience hasardeuse du Gin fizz de notre adolescence.

Pini Fizz

 

*Gin Fizz : cocktail élaboré à partir de jus de citron, d’eau gazeuse, de gin. Le breuvage fut copieusement consommé dans tout bon Pacha Club** qui se respecte.
** On a grandit en Province.

Source photo couverture : Bluebird / Page Facebook

Conclusion

Vous l’aurez compris, on vous invite fortement à pousser les portes du Bluebird, et à le faire vite avant qu’il ne soit bondé de monde. On espère que l’endroit saura préserver son ambiance coupée de l’effervescence parisienne et décontractée, presque en dehors du temps.

Les Plus

  • L’atmosphère « Fifties » et l’énorme aquarium en fond de salle
  • L’accueil chaleureux et personnalisé

Les Moins

  • Endroit exigu, vite bondé

7


Bon

Infos pratiques

Adresse : 12 Rue Saint-Bernard, 75012 Paris, France

Website : https://www.facebook.com/Bluebird-1747208118881095/

Horaires :

Lundi:

Mardi:

Mercredi:

Jeudi:

Vendredi:

Samedi:

Dimanche:

18:00 – 02:00
18:00 – 02:00
18:00 – 02:00
18:00 – 02:00
18:00 – 02:00
18:00 – 02:00
18:00 – 02:00

Métro
  • 8 Faidherbe/Chaligny

Partagez ce test

A lire également