Accueil » On a testé: Le Repaire de Charonne
|

On a testé: Le Repaire de Charonne

Processed with VSCO with a5 preset

C’est des étoiles plein les yeux et la gueule pleine de bois qu’on écrit ce petit article. Des étoiles plein les yeux parce qu’on a démonté battu les Allemands et la gueule pleine de bois parce qu’on a eu la bonne idée de mater cette fessée rencontre au Repaire de Charonne, ou RPR pour les intimes.

Si vous aimez l’ambiance d’un bar de quartier, si vous n’avez pas peur des endroits exigus ou de boire des canons sur fond d’Alain Souchon, il est temps de prendre votre carte et de rejoindre le RPR !!

Ce bar est très loin des établissements fancy qui ont poussé comme des champi dans la capitale ces dernières années. Attention, on n’est pas non plus dans un rade dégueu ou un café PMU mais un peu comme Chichi, au RPR, on vient à la cool pour siroter une Corona (ou une bonne Chouffe, servie en pression).

Mais servir une bière bien fraîche, c’est un peu la base quand on tient un bar alors quid des cocktails ? Eh bien, c’est du tout bon. Certes, les experts diront que leurs recettes sont assez classiques et qu’ils se contentent de revisiter des classiques avec un p’tit twist mais quand c’est bien fait, il n’en faut pas plus pour nous régaler.

Sur le zinc, on a eu droit aux :

Prosper Brulé (Whisky Monkey Shoulder, Epices, Pomme, Cassonade) un cocktail tout en rondeur et gourmandise qui se déguste comme une crème brûlée.

Pain Killer (Rhum, Pomme, Coco, Ananas, Epices) ou la relecture parfaite de la Pina Colada

Mezcalita, tout est dans le nom… (Une Margarita au Mezcal pour les plus lents d’entre-vous)

Avec des verres entre 7 et 12€, une bonne petite burrata à 5€, on ne vous surprendra pas si on vous annonce qu’on va rapidement devenir des habitués du 114, rue de Charonne.

A lire également