Accueil » The Sour Toe, un rituel façon Walking Dead !

The Sour Toe, un rituel façon Walking Dead !

Vous oseriez boire un verre dans lequel flotterait un gros orteil de pied humain ? Dans la région de Yucon au Canada, c’est plus qu’un rituel de dégustation, c’est une tradition : le Sour Toe. Aujourd’hui, ils sont plus 65 000 à avoir relevé le défi. Et vous ? Oseriez-vous ?

Le premier Sour Toe

Tout commence en 1920 quand Louie Liken, trappeur pour certains, mineur pour d’autres, se retrouve pris dans un blizzard alors qu’il transportait de l’alcool vers les Etats-Unis. Le froid et le vent ont rapidement raison de l’un ses orteils qu’il est obligé de s’amputer pour prévenir de la gangrène. Ivre du whisky qu’il s’est enfilé comme anesthésiant, il décide de conserver ce doigt de pied dans une jarre d’alcool comme témoignage de son courageux voyage.

Des années plus tard, en 1973, le Capitaine Dick Stevensen découvre, cachée dans une cabane qu’il vient d’acquérir, la jarre d’alcool contenant l’orteil de Louie Liken. Le capitaine étant surement un joyeux déconneur, décide de faire une blague à ses amis du bar du Downtown Hotel et plonge l’orteil dans le verre de l’un d’eux, le défiant par la même de le boire cul-sec. Défi relevé, audience emballée, le Sour Toe est né !

Sour-Toe-Cocktail

The SourToe Cocktail Club

Compte tenu du succès remporté grâce à sa blague, le capitaine décider d’instaurer les règles officiels du Sour Toe ou plutôt la seule règle : « l’appendice doit toucher les lèvres de celui qui boit le cocktail, mais sans être croqué ni avalé ». Il crée également le Sour Toe Cocktail Club qui réunit ceux qui auront osé relever le défi. Ils sont aujourd’hui plus de 65 000 à travers le Monde.

A ce moment, vous êtes en droit de vous poser les 2 questions suivantes : est-ce toujours un véritable doigt de pied humain ? Et est-ce toujours celui de Louie Liken ? Tout d’abord oui, c’est toujours un doigt de pied tout ce qu’il y a de plus humain, mais non ce n’est plus celui de Louie Liken.

The Fantastics 8 !

Dans les années 80, le premier « Toe » a été avalé par erreur lors d’un cul-sec. Le deuxième orteil a été offert par une certaine Alberta après une amputation mais rapidement perdu après la rénovation du bar. Le 3ème est celui d’un trappeur qui a d’abord été volé par 11 soldats qui venaient de relever le défi avant d’être rendu puis avalé par erreur par un joueur de baseball. Le 4ème était un don anonyme qui a été pris en otage par un chasseur aux revendications peu scrupuleuses. Le 5ème et le 6ème venaient d’un des patriarches du Yucon. Le 7ème un don d’une personne qui découvrit cette tradition dans le journal. Et le 8ème de quelqu’un qui ne tondra plus jamais sa pelouse en tongs.

Aujourd’hui la tradition perdure avec quelques adaptations. La règle du Sour Toe a légèrement évolué pour éviter que les gens avalent l’orteil, le cul-sec n’étant plus obligatoire : « You can drink it fast, you can drink it slow ! But the lips have gotta touch the toe. ». Il vous en coûtera maintenant 250$ si vous veniez à l’avaler par mégarde. Et surtout, le doigt de pied est toujours un véritable doigt de pied humain issu des nombreux dons que reçoit le bar.

Ça se passe au bar du Downtown Hotel au Yucon (Canada), c’est 5$ et vous repartez avec un certificat du Sour Toe Cocktail Club. Alors, oseriez-vous ?

A lire également