Accueil » Bièroduc ou comment acheminer la bière à Bruges

Bièroduc ou comment acheminer la bière à Bruges

Credit: Le Monde

En Belgique, lorsque l’on parle bière, on ne blague pas. Une maison historique de brasseur créé son premier bièroduc sous la ville. Impossible n’est pas belge !

Construire un pipeline destiné à la bière peut faire sourire, mais c’est bien l’idée qu’a eu Xavier Vanneste, brasseur belge. Issu d’une dynastie de brasseurs, ce dernier a eu cette idée merveilleuse il y a quatre ans déjà. « Tout a commencé comme une blague » raconte M. Vanneste, propriétaire de la brasserie De Halve Maan. Un matin, des ouvriers œuvraient dans sa rue à l’installation de câble. « Je me suis immédiatement rendu compte que c’était la solution idéale » poursuit M. Vanneste.

3 kilomètres de biéroduc sous les pavés

Des rues étroites et pavés : il n’en fallait pas plus pour avoir des difficultés à livrer en temps et en heure la production houblonneuse. Cependant, la situation s’est aggravée suite au déménagement de son usine d’embouteillage hors de la ville. De plus, à raison de 500 camions de 30 tonnes durant l’année, les pavés de la Venise du Nord souffraient !

Relier le lieu de brassage à la zone d’embouteillage

Le choix simple (et le plus économique) aurait été de déménager l’usine. Ceci étant, cette brasserie fait partie de la ville et attire de nombreux touristes. Impossible de brasser hors des murs de la ville ! « C’est un patrimoine, c’est un héritage qu’on a ici. On brasse ici déjà depuis cinq siècles, presque d’une façon ininterrompue et on veut garder ça comme ça.  C’est très important qu’une trappiste soit brassée à l’abbaye ou que le champagne soit fait en Champagne. Pour nous, une bière brugeoise doit être faite au sein de la ville, à la place où elle a toujours été brassée » explique le brasseur.

Lancée il y a quelques semaines, c’est aujourd’hui 5.700 litres de bière transportés par heure à la vitesse de 19 km/h.

Cette idée de bièroduc brugeois initialement saugrenue a le mérite de faire parler d’elle ! Financée par des privés mais aussi des particuliers, cette opération de crowdfunding a rencontré un véritable succès. Ce n’est pas moins de 4 millions d’euros qui ont été récolté par des privés mais aussi des particuliers. Aujourd’hui, et à vie, ces investisseurs d’un jour seront remerciés par des caisses de bières.

En tout cas, Distilleurs félicite cette idée originale éco-responsable !

A lire également