Accueil » Blé picard pour vodka tricolore

Blé picard pour vodka tricolore

Avec un peu de chance, boire Smirnoff, c’est boire français ! L’an passé, la France a exporté plus de vodka que de cognac. Parce que oui, en France, on n’a peut être pas de pétrole*… mais on a du blé !

Bon, pour être tout à fait transparent, l’ensemble de nos ventes d’alcool à l‘étranger sont en baisse (ascenseur émotionnel) ! Mais nous, chez les Distilleurs, on préfère voir le bon côté des choses. Et dans cette histoire, le bon côté des choses c’est la vodka française qui sort du lot avec une croissance admirable de 4,5% à l’export quand le cognac fait -4,6%. Alors, on dit merci qui ?

Merci la Picardie (et aussi Belvédère et Grey Goose) !

Il semblerait que le blé français, et notamment picard, soit particulièrement bien adapté pour distiller de la vodka. Et ce n’est pas les gros groupes comme Diageo, qui achète la vodka picarde pour la revendre sous certaines de leurs marques, qui nous ferons mentir. Et au delà du produit lui-même, certains groupes français on plutôt de bonnes idées en matière de vodka.

https://www.youtube.com/watch?v=C8cFek96T0M

Comment ne pas citer le groupe Pernod Ricard et son ambitieux projet Our/Vodka, la première vodka internationale produite de manière locale ? On aime l’idée, on aime l’identité mais surtout on aimerait pouvoir trouver Our/Paris aux côtés des existantes Our/Detroit, Our/Seattle ou encore l’originale Our/Berlin. Enfin, et sans pour autant épiloguer, les Belvédère et autres Grey Goose sont une preuve supplémentaire de la légitimité de notre cher pays à s’intéresser de plus près à l’alcool le plus vendu au monde.

Alors, entre du blé de qualité, des idées novatrices et des success-stories, on s’autorise à rêver que dans le sillage de ces géants, des petits passionnés se lanceront pour enfin offrir à la France, une véritable vodka avec un grand V.

на здорове … Santé !

 

 

* un petit flashback ?

A lire également