Accueil » Le bar parfait à avoir chez soi selon Distilleurs

Le bar parfait à avoir chez soi selon Distilleurs

BAR PARFAIT

Une nouvelle année commence et, comme chaque post-nouvel-an, les résolutions vont de bon train. Alors qu’un certain nombre choisissent des résolutions (qu’ils ne tiendront jamais) du style « j’arrête de boire », « j’arrête de fumer » ou « je deviens végétarien »… Nous, chez Distilleurs, on a pris une bonne résolution : avoir le bar parfait chez soi pour ne plus être pris de court en cas d’apéro surprise. Prend une feuille et un stylo, on te fait ta liste de courses.

Plus le temps passe et plus les rayons des supermarchés (ou autres) dédiés à l’alcool s’étoffent. Difficile alors de faire le bon choix : « est-ce que je prend tel whisky ? est-ce que cette vodka est vraiment bonne ou elle va avoir un goût d’essence ? »… Bref, les mêmes questions qui reviennent bien trop souvent. Et bien on a décidé de mettre un terme à ce cogito sans fin en te donnant notre liste de courses parfaite pour avoir un bar digne de ce nom chez soi.

Côté alcools

Les whiskies

1 Nikka From The Barrel : surement le meilleur rapport qualité-prix en matière de whisky, ce Nikka est définitivement un must-have. Il conviendra parfaitement pour des invités amateurs de whisky qui le dégusteront pur avec un peu de glace ou un verre d’eau. Et, en plus de la qualité de ce jus, tu brilleras par le fait d’avoir un Japonnais et non un classique Écossais.

1 Monkey Shoulder ou 1 Johnnie Walker Red Label : ce serait un sacrilège d’utiliser le Nikka pour des cocktails ou pire, pour un whisky coca. Malheureusement on a toujours un pote qui débarque avec une philosophie particulière de l’alcool qui consiste à considérer que « l’alcool c’est fait pour se la coller »… Mais comme on est pas des chiens, on ne va pas s’abaisser à acheter un William Peel ou une autre référence premier prix dans ce style… Pour des cocktails un peu plus recherchés parts sur le Monkey Shoulder. Si c’est juste pour un whisky coca, le Red Label fera largement l’affaire.

 

Les vodkas

1 Pyla ou 1 Absolut Elyx : beaucoup de gens te diront qu’il n’y a pas de bonne vodka et que c’est un alcool qui n’est bon qu’à être mélangé avec beaucoup de jus d’orange. FAUX ! Il existe de très bonnes vodkas que l’on peut savourer comme un bon whisky… enfin presque. Mais bref, nous on te conseil d’avoir au moins une référence de vodka un peu premium : soit la Pyla histoire d’être un peu original et français, soit une Absolut Elyx, une vodka distillée dans des cuves en cuivre.

1 Eristoff ou 1 Smirnoff : des classiques évidemment mais dont le rapport (on va dire)qualité-prix est tout à fait convenable pour une utilisation classique.

 

Les gins

1 Hendrick’s : référence O-BLI-GA-TOIRE !! D’ailleurs on ne comprend même pas pourquoi certains bars à cocktails n’ont pas cette référence sur leurs étagères tant c’est un incontournable. C’est le gin parfait qui plaira autant aux femmes qu’aux hommes. Imagine un peu : un gin infusé à la rose et au concombre… C’est riche en goût, c’est délicat et c’est une excellente base à cocktails.

– 1 Beefeater : c’est un peu moins bon mais beaucoup moins cher. Ce sera parfait pour des gin tonic à s’envoyer rapidement avant de partir pour une nuit de folie.

– 1 Monkey 47 : c’est un peu la Rolls des gins pour la mixologie. On aime son goût, sa bouteille et son étiquette. On aime moins le prix… mais il reste cohérent par rapport à sa qualité.

 

Les rhums

– 1 Don Papa : comme pour les autres catégorie, c’est toujours bien d’avoir une bouteille de choix et une autre plus bas de gamme pour les cocktails ou les gens qui n’ont aucun goût en matière d’alcool. Ici, le Don Papa est une très bonne référence à avoir dans son bar. Ce rhum vieilli en fût est à la fois puissant en goût et rassurant en notes de dégustation. C’est le bon équilibre à servir pur (avec un peu de glace pour ceux qui aiment) en fin de repas ou au milieu d’une discussion un peu animée.

– 1 Sailor Jerry : c’est la grosse tendance des rhums actuellement, les versions épicées. L’avantage de Sailor Jerry c’est que c’est un spécialiste en matière de rhum épicé puisqu’il ne fait que ça. C’est bon, c’est pas hors de prix et grâce à ça, tes mojitos vont prendre une autre ampleur.

 

Les tequilas

– 1 Avion Reposado : pour se faire plaisir (et parce que les teq’ premiers prix s’apparentent plus à de l’essence qu’à un breuvage) laisse toi tenter par cette tequila vieillie 6 mois en fût de chêne. C’est sophistiqué, c’est équilibré et tu peux nous croire, tes invités en redemanderont.

– 1 Jose Cuervo Especial Silver : ça c’est histoire de ne pas fumer la bouteille d’Avion Reposado trop rapidement. La JC Silver est plutôt légère ce qui fait qu’elle est assez simple à boire pure mais surtout elle sera parfaite pour faire un Long Island… Oh oui, un Long Island !!

 

Les apéritifs

– 1 St Germain : évidemment… on en a parlé ici, et ici aussi… C’est LA découverte de l’année dernière. De la liqueur de fleur de sureau à utiliser en cocktails, autant te dire que tu passeras pour un expert avec cette référence chez toi. Et puis la bouteille est tellement belle que sa simple présence embellira ton intérieur. A boire avec du Champagne ou du crèment d’Alsace et de l’eau pétillante.

1 Apérol Spritz : a-t-on vraiment besoin d’en parler ? Non je ne crois pas, la seule chose qu’il faut savoir c’est qu’il t’en faut une dans ton bar.

– 1 Ricard : … je crois que le nom suffit non ?

 

Les autres

Ici il y a un peu de tout et tu choisiras un peu en fonction de tes goûts. Pas la peine d’avoir toutes les références, mais 1 ou 2 c’est toujours bien histoire d’offrir un peu autre chose que les classiques.

– 1 Pernod Absinthe : une petite référence d’Absinthe c’est jamais de trop. Celle-ci c’est la version moderne de l’absinthe véritable que Pernod produisait il y a quelques décennies, une valeur sûre.

– 1 Gautier VSOP : chez Distilleurs nous ne sommes pas de grands connaisseurs de Cognacs mais on sait qu’en digestif il n’y a pas mieux. Et Gautier c’est un peu la petite pépite du Cognac, peut être même le meilleur rapport qualité-prix en la matière. Donc pas la peine d’aller taper dans le XO, un VS ou un VSOP suffiront bien tant tes convives seront déjà impressionnés que tu ais un Cognac à offrir en digestif.

– 1 G. H Mumm Brut Sélection : il faut bien une bouteille de champagne dans la liste parce que tu es jamais à l’abri d’une bonne surprise. Difficile de n’en citer qu’un, mais on a choisi le Mumm parce qu’il est un excellent champagne à un prix tout à fait compétitif. Et puis il se marie très bien au cocktail signature St Germain

– 1 Cointreau : déjà c’est bon et ensuite c’est presque une obligation d’avoir un triple sec dans ton bar si tu veux te faire passer pour un barman. Si tu n’en as pas, tu risques de passer pour un tocard !

– 1 Angostura Aromatic Bitter : là c’est vraiment le détail qui fait la différence. Le bitter s’utilise quasiment dans toutes les recettes de cocktails, c’est une sorte de liant qui fait que ton cocktail a l’air d’avoir été fait par un mixologiste.

– 1 Martini Riserva Speciale Rubino & 1 Martini Riserva Speciale Ambrato : ces 2 produits fraichement lancés par Martini sont des Vermouths et fais nous confiance, tu t’en serviras dans quelques recettes de cocktails apéritifs divins.

Côté accompagnements

Les softs

On a tendance à oublier un peu cette partie et pourtant, elle est essentielle. Penche pour quelques classiques comme du jus d’orange, du coca, du tonic (N.B. par pitié, surtout pas de Schweppes agrume… c’est une offense au gin) et de l’eau pétillante. Ensuite, tu peux partir sur des choses un peu plus créative comme du jus de cranberry (parfait si il y a des amateurs/trices de Cosmo), du jus d’ananas ou encore du jus de clémentine (pour une vodka orange un peu plus sophistiquée).

Les fruits et légumes

Ne lésines pas sur les fruits et légumes, en plus d’être source de vitamines, ils donneront beaucoup plus de classe aux verres que tu vas servir. Petite liste non exhaustive : cerises, oranges, concombres, céleris, CITRONS & CITRONS VERTS,…

Les autres

Bien sûr, on oublie pas la glace, le sucre (blanc et roux), quelques herbes aromatiques (romarin et basilic en premier lieu) et du Tabasco.

 

Côté outillage

Les indispensables

On ne va pas rentrer dans le détail mais en gros, si tu veux paraitre un minimum sérieux en matière de cocktail, il te faut au moins :

– un shaker

– un mesureur double

– une passoire à cocktails

– un petit couteau

– un tire bouchon

 

Bon, normalement avec tout ça tu devrais avoir le bar parfait en toutes situations. Parce qu’un bar bien pensé est aussi important qu’un costume bien taillé ! On dit « merci Distilleurs de me faire briller en soirée » !

A lire également