Accueil » On a testé… le Badaboum

On a testé… le Badaboum

« On sait comment ça commence, mais jamais comment ça finit ! ». En voilà une phrase qu’on a pu se répéter un nombre incalculable de fois en entrant au Badaboum. Et pourtant, à la sortie, elle se révèle toujours aussi vraie. En même temps, quand un même lieu abrite un bar à cocktail, un club et une « secret (pas si secret) room », il ne faut pas s’attendre à autre chose.

En plein cœur du quartier Bastille, rue des Taillandiers, derrière 2 larges portes en bois, se dissimule l’un des lieux d’agitation nocturne les plus courus du XIème arrondissement, et peut être même de Paris. Et rien que le nom est déjà tout un programme : Badaboum !

Ambiance au choix.

Cocktail Bar - Badaboum Paris

Il est 22h00, côté bar à cocktail, l’atmosphère relativement calme et la déco minimaliste brute (ndlr : on ne vous enlèvera pas ce sentiment de déjà vu en pénétrant les lieux) nous invitent à prendre place pour quelques verres. Les cocktails – évidements – sont parmi les meilleurs de Paris, réalisés sous vos yeux avec des ingrédients frais et des alcools de qualité… Alors bon… ça a un prix et la tournée de copains vous promet de belles suées lundi matin, mais quand on aime on ne compte pas !

A partir de 00h00, côté live club, l’ambiance commence à prendre. Une programmation électro suffisamment éclectique et pointue pour l’heure, fait disparaître le temps au profit de beats planants et de rencontres improbables. Et on y retrouve les classiques qu’on est en mesure d’attendre d’un club : des gens bon esprit et un bar pour se rafraichir entre 2 pas de danse venus d’ailleurs. Compte tenu de la qualité des verres servis précédemment au bar à cocktails, le whisky coca paraît un peu fade, mais il est simplement aussi fade que ceux de la plupart des clubs.04h00, à l’étage, aménagée comme un appartement d’inspiration 80’s, une « secret room » à l’ambiance chaude mais audible nous invite à un round final face au troisième et dernier point de ravitaillement de l’établissement…

Il est 6h00. Le Badaboum ferme ses portes. La messe est dite.

Nos coups de cœur

+ Les cocktails (et donnez vos goûts aux barmans, ils vous en feront un sur mesure)

+ La verrerie du bar à cocktails, on essaye toujours de savoir d’où elle vient

+ Les posters géants de films érotiques vintages de la secret room

+ La programmation qui ne déçoit que rarement

On aime moins

– Le paradoxe d’une file « sur liste » plus longue que la file normale

– Les prix des cocktails, mais ça ne nous arrête pas vraiment

On y va avec qui ?

+ Entre amis

+ Entre collègues (en semaine au bar à cocktails)

(Allez, parce qu’on est entre nous, on vous refile le tuyau. L’entrée pour le bar à cocktails est gratuite jusqu’à 23h et vous donne accès au club à partir de 23h30. Profitez-en pour vous délecter d’un ou 2 cocktails à la carte ou selon vos envies.)

BADABOUM

2bis, rue des Taillandiers
75011 Paris
Métro : Bastille, Voltaire ou Ledru Rollin

A lire également