Accueil » Que boire pour France – All Blacks ?

Que boire pour France – All Blacks ?

Finies les poules, on passe aux quarts et aux choses sérieuses. Après avoir sombré face à l’armée des trèfles à quatre feuilles, l’Equipe de France défie la grande équipe de Nouvelle-Zélande. Alors, pour défoncer du All Blacks, on va te dire ce qu’il faut boire, et on pense qu’il va falloir boire beaucoup pour oublier une défaite qui s’annonce cuisante.

La bière

Oui, rien de bien original au pays des Maoris. La bière est l’alcool roi. Au pays du long nuage blanc, il existe une multitude de bières mais nos amis du Rugbynistère avaient déjà fait un classement des meilleures. On peut donc compter sur leur expertise rugby et picole (t’as jamais été au Ministère à Toulouse ? Un jour on t’en parlera…). Entre la Steinlager qui est la bière la plus exportée, la Kiwi Lager, ou encore la Speight’s, tu trouveras ton bonheur.

biere_3

N’oublions pas non plus les nombreuses micro-brasseries néo-zélandais qui feraient passer Montreuil pour une ville de ringards.

Le Vin

Oui, en plus de nous battre au Rugby, les néo-zélandais se sont mis en tête de venir nous apprendre à faire du vin. Encore timide, le vin maori arrive à se faire une petite place sur la scène internationale. Plutôt blanc que rouge (étonnant pour des joueurs qui jouent en noir), le vin néo-zélandais mérite d’être apprécié.

Les régions les plus ensoleillées du pays sont les plus grandes productrices. Merlot ou Pinot noir, vous aurez le choix mais n’attendez pas pour le boire, le vin néo-zélandais vieillit mal.

Bon, on va se l’avouer, il faut croire que les néo-zélandais passent trop de temps au rugby pour créer des alcools locaux. En revanche, on a trouvé quelques histoires amusantes qui nous font penser qu’à l’apéro Dan Carter doit être fun.

L’alcool moins cher que l’eau

En moyenne 33 centimes d’euros pour un verre de vin contre 40 pour une bouteille d’eau de 25cl. L’équation est simple, il vaut mieux se mettre à la picole. Cela fait également 10 ans que l’alcool baisse non stop. Pour l’université d’Otago, cela pose un vrai problème de santé publique. Cette baisse des prix, notamment sur le vin à cause de la surabondance de raisins, favorise le binge drinking et les violences dans les bars.

Un jeu à boire couleur locale

Baptisé Possum, ce jeu est complètement idiot mais fait fureur dans le pays ! Une fois bien bourré, il te suffit d’aller t’accrocher à un arbre comme un opposum. Le premier qui tombe a perdu. Simple, et aussi efficace qu’un jeu de Koh Lanta.

En plus d’être dangereux, ce jeu abîme les jardins publics car les participants laissent souvent des déchets derrière eux. En même temps, on trouve que ça valorise un petit animal mignon, donc on n’est pas vraiment contre.

Un rat pour une bière

Allez, histoire de plaire aussi à ceux qui n’aiment pas les animaux, on te parle aussi de cette mise à prix des rats un peu originale. Le Gouvernement néo-zélandais souhaite sauver le Kiwi, emblême du pays.

Après une chasse aux chats sauvages, une bière est promise à chaque étudiant qui capture un rat. Ainsi, chaque rat pris au piège et apporté au bureau des sciences de l’université permettra à l’étudiant de boire une bonne pinte ! Pour les plus soiffards, aucune limite n’est posée ! Alors, avant d’aller à ta soirée, tu peux aller choper un rat non ?

Cet article est peut être le dernier de notre série RWC2015, alors n’hésite pas à le partager pour qu’on recommence pour l’Euro 2016 ! On a déjà hâte de chercher des alcools Gallois ou Espagnols ! 

A lire également