Un onglet de bar de 15 ans fermé dans une surprenante lettre anonyme
Accueil » Un onglet de bar de 15 ans fermé dans une surprenante lettre anonyme

Un onglet de bar de 15 ans fermé dans une surprenante lettre anonyme

(Photo : Bar Simposio)

Dans une ville pittoresque de Trente, en Italie, une histoire remarquable s’est déroulée au bar Simposio, mettant en scène un acte extraordinaire de remords et de rédemption. Récemment, le bar a reçu une lettre anonyme accompagnée de 30 € (environ 31 $) en espèces, résolvant une facture impayée vieille de 15 ans.

La lettre, partagée sur les réseaux sociaux par le gérant du bar, Andrea Bosisio, raconte l’incident d’un samedi soir il y a plus de dix ans. Un client, rongé par la culpabilité, a avoué avoir quitté l’établissement sans régler l’addition après avoir dégusté plusieurs verres de vin entre amis. L’individu anonyme a admis se sentir comme un voleur et a révélé que la honte l’avait éloigné du bar depuis cette nuit.

« Un samedi soir, il y a 15 ans, je suis venu dans votre restaurant avec des amis et j’ai bu quelques verres de vin », lit-on dans la lettre, selon Métro. « Par plaisir, nous sommes partis sans payer. Nous avons fait du tort à vous et à nous en devenant des voleurs. C’est pourquoi je n’ai pas remis les pieds chez vous depuis ce jour.

« Aujourd’hui, je suis ici pour vous présenter mes excuses et essayer de réparer ce qui vous est dû. »

Le client plein de remords a inclus quatre fois le coût de la facture initiale et a ajouté des euros supplémentaires pour chaque personne du groupe, dans l’intention de réparer sa transgression passée.

La lettre se terminait joyeusement par : « Maintenant, je pourrai retourner chez vous la tête haute. »

Le gérant du bar, ému par la sincérité du geste, a exprimé sa gratitude non seulement pour le remboursement monétaire mais aussi pour l’acte symbolique de reconnaître et de rectifier une erreur de longue date.

« En 18 ans de travail, c’est l’un des meilleurs jours que nous ayons jamais connu. Merci merci merci. »

Bosisio a ajouté que le Simposio Bar attend avec impatience le retour de l’individu anonyme, lui souhaitant un accueil chaleureux pour un moment partagé d’appréciation et de réconciliation autour d’un verre de vin.

Lire ensuite :

En effet grivois : le discours d’un journaliste sur l’économie américaine après qu’une lourde note de bar ait déclenché un débat sur Internet

Un cocktail au gin inhabituel entraîne des frais choquants de 15 $ « Vous êtes un trou** » sur le reçu du dîner d’un homme de l’Oregon

« Ne vous inquiétez pas, nous serons de retour lundi » : des voleurs à l’étalage effrontés disent au personnel du supermarché qu’ils reviendront lorsque davantage de gin sera stocké