Accueil » Le Top 10 des boissons de pétasses

Le Top 10 des boissons de pétasses

On a tous en tête cette connaissance qui dans un moment d’égarement commande une boisson improbable et honteuse lors d’un apéro entre collègues ou entre amis. Par goût, pour se donner un genre ou encore par peur des lendemains difficiles, cet ami que tu renieras te fout la honte. Il ne tient donc qu’à toi de le remettre dans le droit chemin. Pour te faciliter la tâche, on a travaillé pour toi sur le Top 10 des boissons honteuses, plus communément appelées boissons de pétasses.

#10 – Panach’

Dans sa petite bouteille de verre, ou en canette comme un punk à chien, le Panach’ est à la bière ce que le Kiri est au fromage. Une pale imitation, complètement dénaturée. Bourré de sucre et contenant « moins de 1% d’alcool », le Panach’ est complètement une boisson de pétasse ou d’adolescent non rebelle voire de beauf au vu de sa présence détonnante au sein de la Caravane du Tour de France.

#9 – Cosmopolitan

Qui a eu cette idée folle un jour de mettre un Cosmo dans une série regardée par toutes les jeunes filles en fleurs. Le Cosmo est avant tout un verre, et pas n’importe quel verre, un verre qui respire la superficialité de par sa forme. Comble du mauvais goût, les groupies de ce cocktail composé de vodka et de Cranberry ont créé le « Cosmopolitan Day ». Fixé le dernier samedi de mai en référence à la première diffusion du premier épisode de Sex and the City, ce jour est dédié à la boisson de la pétasse voulant boire un cocktail peu calorique.

#8 – Aperol Spritz

Pétasse, ou bobo. Différents mais si proches, ou plutôt réunis par ce cocktail italien tellement cool. Une belle couleur orangée, des saveurs un peu étonnantes. Le Spritz c’est le cocktail qu’on assume. Celui qui nous fait être un peu différent, un peu plus cool que la moyenne. Tu dis à tes potes que tu as découvert ça lors de ton dernier trip à Venise. Tout le monde t’écoute, et tu bois ton cocktail amer en te disant que t’aurais mieux fait de prendre une bière.

#7 – La Ruby

Une bière ce n’est pas rouge. Blanc, blond, brun, la bière c’est comme les cheveux d’un garçon. On tolère beaucoup de teintes, mais stoppons ces coloris improbables et artificiels. Que faire d’une bière où la cerise couvre le goût amer que nous affectionnons tant ? Si tu veux boire des fruits, on te fera un top des bars à smoothies.

#6 – Rosé Piscine

A moins de partir passer tes vacances dans les pays du Golfe, tu ne pourras déroger au traditionnel Rosé Piscine proposé par ta copine un peu pouffe aux alentours de 18h un soir d’été. Prenez un mauvais rosé du sud-est, une grande bassine de glaçons et mélangez le tout. Les plus effrontés oseront parler de cocktail, tu pourras leur répondre que tu n’es pas du genre à mettre de l’eau dans ton vin.

#5 – Le Demi (compléter avec le nom du sirop voulu)

Remember tes 15 ans. Le moment où pour toi le café est trop fort, la bière trop amère et les endives dégueulasses (bon, pour ça, on peut rien faire). A ce moment là, tu veux faire comme ton cousin de 18 ans et tu veux commander un demi dans le bar miteux de ta province éloignée. Mais comme tu n’as pas d’organes vraiment développé,s tu prends un demi-pêche, histoire de masquer l’amertume sans que la couleur ne change dans ton verre. Bref, le demi-pêche, une boisson de prépubère inventée pour se la raconter.

#4 – Le Mojito

Cocktail un jour, cocktail toujours. Le Mojito, c’est le café de l’Happy Hour, la paresse intellectuelle du parisien exténué par une journée de travail. En terrasse avec une copine ? Tu ne sais pas quoi prendre ? Ce sera donc un Mojito. Du sucre, de la menthe, un peu de Perrier, c’est l’impression qu’on déguste un truc sain. Les plus pétasses pousseront même le vice jusqu’à rajouter de la pulpe de fraise. Ah oui, n’oublie pas de dire à tout le monde que tu connais le meilleur mojito de Paris, c’est comme le burger ça fait toujours de l’effet.

#3 – Monaco

Un rocher, une princesse, un Grand Prix de Formule 1. Non. Une boisson française qui ne s’exporte pas (va parler à un anglais de Monaco, il te parlera de football). Le Monaco, c’est le demi-pêche du faible, la boisson dans laquelle la bière ne sert qu’à se donner bonne conscience. Du sucre avec la limonade et la grenadine, voilà tout. Sûrement inventé par un patron de bar bourré qui n’avait plus assez de Sprite pour finir son Diabolo Grenadine, le Monaco n’est pas de l’alcool, il est un concept vraiment étrange.

#2 – Rosé Pamplemousse

On reste Pink, et on embraye sur la boisson des jeunes pouffes qui veulent s’enivrer : le rosé pamplemousse, plus communément appelé Rosé Pamp’. Idéal pour celles qui partent à St-Trop, le Rosé Pamp’ permet surtout à des mauvais producteurs de vin d’écouler leurs stocks et à des garçons moches de choper des filles à tatouage salamandre. Bonus pétasse s’il est servi lors d’un apéro dinatoire.

#1 – Le Kir Royal

Il fallait bien un roi pour conclure ce Top 10 en beauté. Et pas n’importe quel roi. Kir Royal, c’est avant tout une marque déposée. Mais comme Frigidaire ou Sopalin, Kir Royal est devenu un nom d’usage pour cette boisson composée de crème de cassis et de Champagne. A l’origine, Kir, c’est le nom du Chanoine Kir qui fut Maire de DIjon entre 1945 et 1968. Aujourd’hui, c’est une boisson à base de vin blanc et de crème de cassis. Autant vous dire que déjà ça partait mal. Remplacez le vin blanc par du Champagne, de préférence de mauvaise qualité, et vous aurez la boisson chic des parisiennes du 16ème. 

Ah oui, si tu veux vraiment des bons cocktails, on te conseille plutôt d’aller voir du côté de My Woodie ! Tu ne trouveras pas ce genre de boissons ! 

 

A lire également